African NEMO (Navy’s Exercise for Maritime Operations)

Publié le 28 Juin 2017 à 17:28

© Marine nationale

Dans la continuité du sommet organisé à Yaoundé en 2013, les exercices African NEMO visent à renforcer la coopération des États riverains du golfe de Guinée afin de lutter contre l’insécurité maritime dans cette zone.

La Marine française organise ainsi depuis septembre 2013 des exercices maritimes (3 à 4 par an en moyenne) afin d’entraîner l’ensemble des marines et des centres de coordination maritime des pays du Golfe de guinée.

En créant des scénarii proches de la réalité, selon lesquels les bâtiments français et/ou européens jouent le rôle de bâtiments de pêche en situation illicite, de détresse ou attaqués par des pirates, les marines riverains du Golfe de Guinée vont, en réaction, intervenir de manière coordonnée pour éradiquer la menace simulée : le principal défi consiste à développer la capacité des bâtiments des marines engagées à communiquer entre eux, ainsi qu’avec les différents centres de commandements à terre.

Les exercices, d’une durée moyenne d’une semaine à 10 jours, se déroulent en mer, dans une zone comprise entre l’ouvert du golfe de Guinée (Mauritanie/Cap vert/Sénégal) jusqu’à l’Angola, ainsi qu’à terre, avec la participation des différents centres des opérations maritimes (COM) nationaux.

 

Pays participants (ou susceptibles de participer) :

Pour mémoire, le premier exercice NEMO s’est déroulé en septembre 2013 et avait regroupé quatre pays : France (frégate de Surveillance Germinal), Pays-Bas, Bénin et Togo.

DIAPORAMA

Kakemono

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (5 votes)
Envoyer

A lire aussi