Le SHD, la caution scientifique

Publié le 18 Mai 2017 à 14:35

© Marine nationale

3 questions au professeur Hervé Drévillon, directeur de la recherche du Service historique
de la Défense 

CB : Quel est le rôle du SHD ?

Professeur Drévillon : Il collecte et conserve les archives des armées et du ministère qui en a la charge, depuis le XVIIe siècle. L’ensemble représente plus de 430 km de fonds, localisés à Vincennes et dans neuf autres centres. Le SHD, c’est aussi l’une des plus grandes bibliothèques d’Europe dans son domaine avec près d’un million d’ouvrages ! Enfin, le SHD assure la « permanence opérationnelle » du ministère en histoire de la défense et pour les questions de symbolique.

 

CB : Quels sont les liens du SHD avec la Marine ?

Pr D. : Forts ! Le SHD est implanté dans chacun des cinq ports traditionnels. Par ailleurs, les chercheurs « marine » du SHD constituent la seule équipe travaillant en France sur l’histoire de la Marine depuis 1870. Ils interviennent régulièrement à l’École navale, à l’École de guerre et au CESM.

 

CB : Quelle est l’implication du SHD dans les événements commémoratifs ?

Pr D. : Le SHD peut aussi bien mettre à disposition ses fonds et collections, qu’apporter son expertise historique ou organiser lui-même certaines manifestations scientifiques, culturelles et mémorielles.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer