Les flottilles 35F et 36F changent de commandant

Publié le 2 Août 2016 à 08:55

© Marine nationale

Vendredi 1er juillet les cérémonies de prises de commandement des flottilles 35F et 36F se sont déroulées sur la base d’aéronautique navale (BAN) de Hyères.

Sous un soleil de plomb et devant un public nombreux notamment composé des familles des flottilles, le capitaine de corvette Laurent Vuilloz a succédé au capitaine de corvette Emmanuel Berton à la tête de la flottille 35F. Une deuxième cérémonie s’est déroulée dans la matinée au cours de laquelle, le CC Damien Sanson a été reconnu par le contre-amiral Bruno Thouvenin, commandant la Force de l’aéronautique navale comme nouveau commandant de la 36F, succédant ainsi au capitaine de corvette Xavier Giry.

La 36F est une flottille de combat dotée d’hélicoptères de type Panther. Elle assure avec ses 5 détachements à Toulon et 3 détachements permanents outre-mer des missions de lutte anti-trafic, anti-piraterie et de surveillance maritime du territoire. Avec ses Panther modernisés au standard 2, la 36F embarque activement à bord des bâtiments de la marine nationale ; cet été, en plus d’une intense activité outre-mer, la 36F déploiera 4 de ses détachements métropolitains tout en assurant la deuxième alerte de la façade méditerranéenne.

La 35F est composé d’hélicoptères Dauphin et Alouette III. Elle assure avec 3 détachements en France (Le Touquet-Paris plage, La Rochelle et Hyères) et un en Polynésie de nombreuses missions de secours en mer et également des missions de défense maritime du territoire. Elle assure également la sécurité des pilotes du porte-avions grâce au Dauphin Pedro présent à bord du porte-avions.

Trophée pour la 35F

Le détachement 35F Tahiti a reçu le trophée de la sécurité des vols des mains du chef d’état-major, commandant la force de l’aéronautique navale (ALAVIA) lors de l’inspection générale du 27 avril 2016

Depuis sa création en 2011, le détachement interministériel 35F Tahiti a réalisé plus de 180 opérations, sauvant plus de 280 personnes avec un hélicoptère Dauphin N3+.

Malgré un isolement certain et des conditions climatiques très éprouvantes, le détachement a toujours su faire preuve d’une parfaite autonomie avec une capacité d’intervention permanente sur une superficie équivalente à celle de l’Europe. Des missions que le détachement accomplit avec rigueur et un souci permanent du respect des réglementations.

Source : Marine nationale
Crédits : Marine nationale

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer